La commune d’Argenteuil et son histoire

Comme toutes les civilisations du monde, les Argenteuillais possèdent une histoire qui leur est propre. Allant de la préhistoire jusqu’à la période actuelle, des découvertes et des changements se sont opérés dans la commune. Celle-ci possède également des cultures qui lui sont propres. Cet article parlera spécialement des réalités historiques d’Argenteuil.

La préhistoire : la venue des premiers hommes.

Dès 400 000 avant Jésus Christ, l’homme fait son apparition dans les hauteurs de la ville. Par contre, c’est le néolithique récent, de 3400 avant Jésus Christ jusqu’à 2700 avant Jésus Christ, qui continent les traces de sédentarisation et de socialisation d’une civilisation. Les études se sont faites à partir de sépultures et de mobiliers funéraires, des allées couverte des déserts et de Vivez.
Par ailleurs, les fouilles ont prouvé que la population étaient agriculteurs-éleveurs jusqu’à l’âge du fer. Quant à la population, elle devint plus dense à partir du IIIe siècle avant Jésus-Christ. Cette réalité est prouvée par la présence de dizaines de sarcophages gallo-romains sur Paul-Vaillant-Couturier.

Croissance démographique et développement à partir du Moyen Âge

Depuis l’époque mérovingienne, la rue Paul-Vaillant-Couturier regorgeait d’apparition de sites d’occupation humaine. Cela se fait remarquer jusqu’à la connaissance d’un véritable bourg médiéval. Ainsi, le centre du bourg et de la ville médiévale se trouvait à l’abbaye de Notre-Dame. Le commerce et l’augmentation du nombre d’habitants entraîna le développement de la ville. Celui-ci stoppa temporairement à cause de la famine, de la peste et de la guerre de Cent Ans.
Quant à l’aspect médiéval d’Argenteuil, elle évolue grandement sous le règne de François Ier avec les remparts qui ont été bâtis. Leur construction s’est achevée en 1549. Mais on les a détruits, vers le début du XIXe siècle.
Les histoires viticoles du XVIIIe siècle
La commune est connue pour ses cultures d’asperge, de figue et de vin. Ainsi, au XVIIIe siècle, elle était nommée première ville viticole de France en rendement à l’hectare. Le fait est que le plus grand vignoble de la région se trouvait dans son territoire. L’importance de la culture viticole se reflétait à l’extérieur et à l’intérieur de la ville.

Le développement de l’industrie de XIXe et XXe siècle

Dans les années 1890, les exploitations viticoles sont remplacées par les implantations industrielles. Argenteuil devient rapidement la première commune industrielle de Val-d’Oise. Ainsi, le paysage et la société se modifie grandement jusqu’à 1930. Un double phénomène urbain est constaté. Il y a l’apparition de lotissement peu équipé dans la commune. Mais il y a également la construction d’habitation à bon marché.

Les changements des XXe et XXIe siècles

À l’aube des années 60, la population des années 30 a commencé à se multiplier par 6. De ce fait, le besoin d’habitation et de logement se fait ressentir. Des projets de réaménagement sont entamés par le ministère concerné. Un nouveau quartier fut créé grâce au décret de 1958. Celui-ci défini les zones prioritaires au projet d’urbanisation. Et des expansions urbaines ont été faites, plus précisément au centre-ville et à l’avenue Gabriel-Péri.

Aujourd'hui: Argenteuil

Argenteuil est aujourd’hui la ville la plus peuplé de son département, le Val d’Oise. Elle est aussi la 4ème ville la plus peuplée d’Île de France après Paris, Boulogne Billancourt et Saint-Denis. De nombreux commerce s’y sont installé ainsi que plusieurs entreprises de service, comme le serrurier d’urgence à argenteuil, Serrurier Bajazet, ou encore la pharmacie Guillon.
Si vous cherchez plus d’information sur la ville ou encore quoi faire, nous avons rédigé plusieurs articles à ce sujet. N’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil.